mercredi 26 mars 2014

Cinq entreprises clandestines démasquées dans les champs miniers de l’Est-Cameroun


Localité de Bétaré Oya (Est-Cameroun)
La Déléguée départementale des Mines du département du Lom et Djerem, dans la région de l’Est du Cameroun, vient de faire une curieuse découverte lors d’une tournée des sites miniers de sa zone de compétence. Margueritte Ndeh, révèle le quotidien gouvernemental camerounais, a découvert que cinq entreprises non répertoriées dans son fichier, s’adonnent paisiblement à l’exploitation clandestine de l’or dans la localité de Bétaré Oya et ses environs.

Ces entreprises minières, qui ne disposent d’aucune autorisation préalable des pouvoirs publics camerounais, ont pour noms : Gipo Mining, Ging Ma SA, D’or de lion, Danshang Ming et Fuhaï Ming. Sans autre forme de procès, la responsable départementale des Mines du Lom et Djerem a sommé les dirigeants de ces entreprises de se conformer rapidement aux exigences réglementaires.

En plus de cette découverte d’entreprises clandestines, Marguérite Ndeh a dénoncé le non respect par les sociétés minières de sa circonscription de compétence, des délimitations spatiales contenues dans leurs autorisations d’exploitation. «Elles (les entreprises minières, Ndlr) débordent les parcelles à elles octroyées et dûment matérialisées», a-t-elle confié au terme de sa descente sur le terrain.

Pour rappel, la production de l’or au Cameroun est estimée à environ 100 tonnes par an. Mais, confessent les autorités gouvernementales, 90% de cette production nationale est écoulée dans les circuits informels par des trafiquants.

1 commentaire:

  1. Vraiment, arretez de succer nos ressources!!!!!!!!!.

    RépondreSupprimer